A la découverte du département Mesures Physiques de l’IUT d’Annecy

01/02/2018

A la découverte du département Mesures Physiques de l’IUT d’Annecy

A la demande du département Mesures physiques de l’IUT d’Annecy, le Club des entreprises a été sollicité pour organiser une table ronde dont l’objectif était de promouvoir le DUT Mesures Physiques en alternance auprès des étudiants de 1ère année.
Ouvert en 2016, ce nouveau DUT sous contrat de professionnalisation de 2 ans (après une 1ère année classique) attire de plus en plus d’entreprises, mais peu d’étudiants s’y engagent encore.

L’enjeu de cette table ronde était donc double :

  • répondre aux besoins des entreprises en leur donnant l’opportunité de venir présenter aux étudiants leur entreprise et les missions en alternance qu’elles proposent
  • Intéresser les étudiants à cette formule et augmenter le nombre d’étudiants dans cette formation en 2018

Quatre entreprises de taille et de domaines très variés ont répondu présentes, avec chacune des objectifs motivés et des missions bien déterminées :

  • SYLVIE TOURTET, est venue représenter l’entreprise AQC METROLOGIE : un laboratoire de métrologie dimensionnel accrédité par le COFRAC, qui veut renforcer sa petite équipe pour des missions très polyvalentes et variées
  • FRANCOIS OLIVE, Responsable de la plateforme essais du CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) cherche à recruter pour faire face à de nombreux départs en retraite
  • CELINE CARTIER et LAURENT VERNAZ, sont venus présenter l’entreprise UGITECH, dont le Laboratoire d’Analyses Métallurgiques cherche à recruter un jeune pour une mission bien définie.
    Et enfin JEAN BAPTISTE DELVA, Responsable d’une unité R&D chez DANONE , propose une mission passionnante au sein du service essais de l’unité packaging.
  • A noter aussi l’intervention très intéressante de Ludovic Duvert, parrain de promo des MPH1, embauché par RX SOLUTIONS à la suite de son alternance, qui a expliqué tous les avantages qu’il en a tiré.

L’échange animé par Sylvain Boyer et Marie Villard a permis aux étudiants de poser des questions, de s’intéresser aux missions proposées, et aussi de briser certaines idées préconçues : Il est par exemple tout à fait possible pour un jeune intégrant un DUT MPH en alternance, de poursuivre, avec l’entreprise sur une licence professionnelle, ou même une école d’ingénieur.
L’équipe des enseignants a soulevé l’importance d’une action comme celle-ci, indispensable pour faire découvrir le monde de l'entreprise aux jeunes étudiants, les métiers de la mesure physique et aussi de principe de l'alternance.